XX
X


Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
X


Film d'animation de Rémi Chayé

A partir de 7/8 ans


Synopsis :
1863, dans un convoi qui progresse vers l’Ouest avec l’espoir d’une vie meilleure, le père de Martha Jane se blesse. C’est elle qui doit conduire le chariot familial et soigner les chevaux. L’apprentissage est rude et pourtant Martha Jane ne s’est jamais sentie aussi libre. Et comme c’est plus pratique pour faire du cheval, elle n’hésite pas à passer un pantalon. C’est l’audace de trop pour Abraham, le chef du convoi. Accusée de vol, Martha est obligée de fuir. Habillée en garçon, à la recherche des preuves de son innocence, elle découvre un monde en construction où sa personnalité unique va s’affirmer. Une aventure pleine de dangers et riche en rencontres qui, étape par étape, révélera la mythique Calamity Jane.


Critiques :
Calamity est une Aventure, un voyage, dans le Grand Ouest américain. Véritable western à hauteur d’enfant, il raconte
une histoire d’hommes, de femmes, d’enfants, et de moeurs, au moment de la conquête de l’Ouest.La jeune héroïne, Martha Jane, va vivre des aventures mouvementées, entre péripéties
humaines et autres chevauchées à la poursuite d’un vilain, puis de son destin.
Il s’agit d’une histoire interprétée de la jeunesse de Calamity Jane, à une période où les traces historiques concernant la vie de cette jeune fille de caractère sont limitées. Sandra Tosello, Fabrice de Costil et Rémi Chayé, auteurs du scénario original, ont tiré un fil de l’adolescence de Martha Jane Cannary, celui de son premier parcours initiatique ; celui de son passage de l’enfance en communauté, à l’âge adulte libre.
Le film invente cette première aventure constituante de la future Calamity Jane, et entraîne les spectateurs avec Martha Jane.
Ce sont toute l’image, l’animation, le son et la musique, qui sont mis au service des émotions et des bouleversements que traversent la jeune fille .

Adieu Les Cons
X


Film d'Albert Dupontel avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié
Durée : 1h 28


Synopsis :
Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l'enfant qu’elle a été forcée d'abandonner quand elle avait 15 ans.
Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable.


Critiques :
Tout le long du film, Albert Dupontel utilise des sujets graves, dramatiques, et il incorpore une petite dose d'humour intelligent donnant un résultat très tendre. Les ingrédients de Dupontel pour réussir à faire rire sont le choix de sujets sérieux et parfois difficiles, il y ajoute une réalisation soignée et un montage donnant un rythme parfait à la scène. Il réussit à créer le bon dosage entre la comédie et le drame. Le côté dramatique prend le dessus dans les scènes non dialoguées, avec une belle musique de surcroît.

Drunk (vo) (VOST)
X


Film danois de Thomas Vinterberg avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe
Durée : 1h55
Le film fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020


Synopsis :
Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue norvégien selon laquelle l’homme aurait dès la naissance un déficit d’alcool dans le sang. Avec une rigueur scientifique, chacun relève le défi en espérant tous que leur vie n’en sera que meilleure ! Si dans un premier temps les résultats sont encourageants, la situation devient rapidement hors de contrôle.


Critiques :
Entre comédie et tragédie, Thomas Vinterberg raconte la chute en enfer de quatre enseignants, emportés par la nébuleuse de l’alcool. Brillant, formidablement intelligent, et d’une force inouïe qui résiste à la tentation du moralisme.
aVoir-aLire.com

Tout en haut du monde
X


Film d'animation de Rémi Chayé
Durée : 1h21


Synopsis :
1882, Saint-Pétersbourg.
Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur d'un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire.


Critiques :
Au final, c'est le genre de film d'animation aussi beau qu'intelligent dont on sort des images plein les yeux et avec l'impression d'en avoir beaucoup appris : un spectacle rare.

Kérity la maison des contes
X


Film d'animation de Dominique Monféry
Durée : 1h20


Synopsis :
Natanaël a bientôt 7 ans, mais il ne sait toujours pas lire... Lorsque sa tante Eléonore lui lègue sa bibliothèque contenant des centaines de livres, Natanaël est très déçu !
Pourtant, chacun de ces contes va livrer un merveilleux secret : à la nuit tombée les petits héros, la délicieuse Alice, la méchante fée Carabosse, le terrible capitaine Crochet, sortent des livres...
Ils doivent prévenir Natanaël qu'ils courent un grand danger et risquent de disparaître à jamais.
Pour sauver ses minuscules amis et leurs histoires, Natanaël, rétréci par la Fée Carabosse, se lance dans l'aventure !
Il affrontera vaillamment le très fourbe Ramastou, les crabes géants, l'Ogre affamé...
Arrivera-t-il à temps à lire la formule magique qui les sauvera tous ?
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas !


Critiques :
Le travail graphique brillant de Rebecca Dautremer livrant sa propre version de personnages très connus est l'atout majeur d'un divertissement familial bourré de péripéties.

Poly
X


Film français de Nicolas Vanier avec François Cluzet, Julie Gayet, Elisa de Lambert
Durée : 1h42


Synopsis :
Cécile, 10 ans, déménage dans le sud de la France avec sa mère, Louise. L’intégration avec les autres enfants du village n’est pas facile. Lorsqu’un cirque de passage s’installe à côté, Cécile découvre que Poly le poney vedette est maltraité .Elle décide de le protéger et d’organiser son évasion ! Poursuivis par Brancalou, l’inquiétant directeur du cirque, et le mystérieux Victor, Cécile et Poly s’embarquent dans une cavale pleine de rebondissements, un véritable voyage initiatique et une incroyable histoire d’amitié…


Monsieur, monsieur
X


Film d'animation de Bretislav Pojar, Miroslav Stepanek

Durée : 43 mn


Synopsis :
Les aventures burlesques de deux petits ours "Monsieur" et "monsieur", partis à la rescousse d'une princesse aux allures de poisson, défendant leur nouveau potager contre un bouc bien mal intentionné ou expérimentant l'hibernation au pays des pingouins...


Critiques :
Un grand classique de l'animation tchèque

Diamond Island (vo) (VOST)
X


Film de Davy Chou avec Sobon Nuon, Cheanick Nov, Madeza Chhem
Durée : 1h43


Synopsis :
Diamond Island est une île sur les rives de Phnom Penh transformée par des promoteurs immobiliers pour en faire le symbole du Cambodge du futur, un paradis ultra-moderne pour les riches.
Bora a 18 ans et, comme de nombreux jeunes originaires des campagnes, il quitte son village natal pour travailler sur ce vaste chantier. C’est là qu’il se lie d’amitié avec d’autres ouvriers de son âge, jusqu’à ce qu’il retrouve son frère aîné, le charismatique Solei, disparu cinq ans plus tôt. Solei lui ouvre alors les portes d’un monde excitant, celui d’une jeunesse urbaine et favorisée, ses filles, ses nuits et ses illusions.


Critiques :
"Diamond Isand" (...) irise les corps dans un magnifique écrin pop, dissout les aspirations de sa jeunesse dans le scintillement d’un luxe fallacieux. Diamond Island est un film de lux sur un monde de luxe. Ou l’inverse.
Culturopoing.com

ADN
X


Film franco algérien de Maïwenn avec Louis Garrel, Fanny Ardant, Marine Vacth
Durée : 1h30
Le film fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020.


Synopsis :
Neige, divorcée et mère de trois enfants, rend régulièrement visite à Émir, son grand-père algérien qui vit désormais en maison de retraite. Elle adore et admire ce pilier de la famille, qui l’a élevée et surtout protégée de la toxicité de ses parents. Les rapports entre les nombreux membres de la famille sont compliqués et les rancœurs nombreuses... Heureusement Neige peut compter sur le soutien et l’humour de François, son ex. La mort du grand-père va déclencher une tempête familiale et une profonde crise identitaire chez Neige. Dès lors elle va vouloir comprendre et connaître son ADN.


Petit Vampire
X


Film d'animation de Joann Sfar avec les voix de Camille Cottin, Jean-Paul Rouve, Alex Lutz
Durée: 1h22
Prix Fondation Gan à la Diffusion


Synopsis :
Petit Vampire vit dans une maison hantée avec une joyeuse bande de monstres, mais il s’ennuie terriblement... Cela fait maintenant 300 ans qu’il a 10 ans, alors les bateaux de pirates, et le cinéclub, ça fait bien longtemps que ça ne l’amuse plus. Son rêve ? Aller à l’école pour se faire des copains. Mais ses parents ne l’entendent pas de cette oreille, le monde extérieur est bien trop dangereux. Accompagné par Fantomate, son fidèle bouledogue, Petit Vampire s’échappe du manoir en cachette, déterminé à rencontrer d’autres enfants. Très vite, il se lie d’amitié avec Michel, un petit garçon aussi malin qu’attachant. Mais leur amitié naissante va attirer l’attention du terrifiant Gibbous, un vieil ennemi qui était sur les traces de Petit Vampire et sa famille depuis des années…


Critiques :
L’adaptation par l’auteur de sa BD culte pour petits et grands a été dévoilée au festival d’Annecy en ligne. Très réussie, rythmée par de multiples rebondissements et un humour omniprésent, elle exploite merveilleusement l’univers fantastique de l’adorable petit monstre.
Au gré d’une histoire pleine de rebondissements et au parfum de conte judaïque déguisé, le dessinateur-cinéaste rend, aussi, hommage à Nice, sa ville natale : sortir du manoir hanté, c’est plonger dans l’éclat du ciel, de la mer, dans l’ocre des maisons, la fraîcheur des ruelles en pierre, et le bleu profond de la nuit. Aucun film en images réelles n’aurait su recréer ainsi les sensations des bords de Méditerranée et leur charme immortel.

On attendait Petit Vampire comme le loup blanc. Grâce au Festival international du film d’animation d’Annecy 2020, diffusé en ligne jusqu’au 30 juin, voilà, enfin, une première mouture, avec des lignes qui restent encore un peu fantômes avant sa sortie en salles prévue le 21 octobre 2020, du dernier long métrage de Joann Sfar, inspiré de sa propre bande dessinée (et de ses déclinaisons en petites animations pour la télévision). Qui ne connaît pas l’histoire de son petit héros, cet enfant volant, légèrement dentu et âgé de 300 ans, qui s’ennuie à force d’être confiné loin des humains ?

Yalda, la nuit du pardon (vo)
X


Film de Massoud Bakhshi Avec Sadaf Asgari, Behnaz Jafari, Fereshteh Sadre Orafaee
Durée : 1h29


Synopsis :
Iran, de nos jours. Maryam, 22 ans, tue accidentellement son mari Nasser, 65 ans. Elle est condamnée à mort. La seule personne qui puisse la sauver est Mona, la fille de Nasser. Il suffirait que Mona accepte de pardonner Maryam en direct devant des millions de spectateurs, lors d’une émission de téléréalité. En Iran cette émission existe, elle a inspiré cette fiction.


Critiques :
Massoud Bakhshi, connu pour son expérience de documentariste, oppose deux univers dans un pays en pleine transformation, encore hanté par le spectre du fondamentalisme religieux. Face aux classes riches, dont les affaires ont certes été malmenées par des années d’embargo, il y a les classes pauvres, personnifiées ici par la figure de cette jeune Myriam. Elle lutte pour faire entendre sa vérité, mais finalement cède à la peur de mourir en s’abaissant devant la femme qui devra la pardonner ou pas. La télévision, entre les deux, se vautre dans la douleur, le conflit, comme autant d’occasions pour attirer le chaland et exciter les foules. Il y a, dans ce triste spectacle de la comédie humaine, quelque chose qui aspire au dégoût et à la colère. Le réalisateur ne débat pas frontalement de la question des femmes en Iran. Il questionne le droit pour les classes populaires à sortir de leur condition sociale et à faire valoir une parole libre. Le film aborde des sujets très complexes comme l’avortement, le mariage quasi forcé, et naturellement cette tradition du talion qui paraissent d’un autre temps.
La force du long-métrage demeure dans la manière dont le réalisateur met en lumière la modernité d’un pays, à travers un studio de télévision rutilant, confrontée à des lois traditionnelles cruelles et une hypocrisie généralisée. Les femmes occupent le devant de la scène. Elles incarnent le pouvoir, tout en se soumettant à des voilages qui couvrent la féminité de leur regard. Elles incarnent la vie, tout en renonçant parfois au droit d’être une mère honorable, et une épouse résolument libre. Cette modernité ambiguë de l’Iran transparaît dans le générique de début de Yalda, où l’on découvre la ville tentaculaire de Téhéran, débordant d’embouteillages, dans une symphonie de lumières artificielles. Ainsi, ce film donne à découvrir un cinéma rare sur les écrans français, dont la violence sociale n’aura pas de peine à résonner dans les consciences.

30 jours max
X


Film français de Tarek Boudali avec Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Julien Arruti

Synopsis :
Rayane est un jeune flic trouillard et maladroit sans cesse moqué par les autres policiers. Le jour où son médecin lui apprend à tort qu’il n’a plus que trente jours à vivre, Il comprend que c’est sa dernière chance pour devenir un héros au sein de son commissariat et impressionner sa collègue Stéphanie. L’éternel craintif se transforme alors en véritable tête brûlée qui prendra tous les risques pour coincer un gros caïd de la drogue…


Falling (vo)
X


Qu’est-ce qu’on attend ?
X


Documentaire de Marie-Monique Robin
Durée : 1h53
Suivie d'une intervention par une personne de la communauté de communes


Synopsis :
Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. Qu’est ce qu’on attend ? raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.


Critiques :
Un film brut, à l’image des habitants de la commune d’Ungersheim, qui participent au changement par une expérience unique, à la fois passionnante et perturbante.


Cette chronique ne présente pas d’intérêt esthétique majeur, encore que l’exemple d’émancipation et de responsabilisation municipale et citoyenne dont elle témoigne ait de quoi mettre en joie.
Le Monde


Miss
X


Film français de Ruben Alves avec Alexandre Wetter, Pascale Arbillot, Isabelle Nanty
Durée : 1h47


Synopsis :
Alex, petit garçon gracieux de 9 ans qui navigue joyeusement entre les genres, a un rêve : être un jour élu Miss France. 15 ans plus tard, Alex a perdu ses parents et sa confiance en lui et stagne dans une vie monotone. Une rencontre imprévue va réveiller ce rêve oublié. Alex décide alors de concourir à Miss France en cachant son identité de garçon. Beauté, excellence, camaraderie… Au gré des étapes d’un concours sans merci, aidé par une famille de cœur haute en couleurs, Alex va partir à la conquête du titre, de sa féminité et surtout, de lui-même…


Critiques :
Drôle d’idée et film drôle sur un sujet casse-gueule. Mais le réalisateur Ruben Alves évite la grivoiserie et les clichés, la théorie du genre et le militantisme.
Le Point

Entre la fable sociale et la plongée dans le concours patrimonial, "Miss" [...] nous raconte avec tendresse une quête identitaire aux échos universels.
Marie Claire

La suite du programme sera disponible prochainement.
 
mentions légales
© Toile d'Essai

Ce site vous permet d'accèder à toutes les informations nécessaires pour connaître le tarif, les horaires du jour ainsi que la programmation ds jours suivants. Vous y trouverez également un plan d'accès sur la page INFOS PRATIQUES.